Forgot password?

L’utilité de ce genre d’institutions est incontestable. Car le monde moderne est sans cesse confronté à des innovations, médicales ou autres, qui s’appliquent à l’homme ou à son environnement proche. Ce lieu est donc nécessaire pour préparer la matière intellectuelle qui sera ensuite transférée aux citoyens afin que ceux- ci puissent se prononcer quant à la légitimité de ces innovations.

 

Professeur Axel Kahn, le célèbre généticien français, lors de l’inauguration de la Fondation Brocher

 

Podcasts du Cycle Brocher

 

 

 

Le Cycle Brocher organise de nombreuses conférences au cours de l'année. La plupart des conférences sont disponibles en podcast

Retrouvez les podcasts du Cycle Brocher

Ateliers d'éveil scientifique

10 journées d'éveil scientifique | Jeux et réflexions propices à l'apprentissage et à la détente dans un cadre enchanteur au bord du lac Léman.

Cette semaine d'ateliers d'éveil scientifique portera sur le lien entre les droits de l’enfant et la santé. Les enfants auront l’opportunité de se familiariser et de se questionner autour de thématiques liées à la santé au sens large à travers le prisme des droits qui s’y rattachent. Des dimensions comme le handicap, le harcèlement entre enfants ou encore le droit à la vieà la survie et au développement seront abordées afin de définir en quoi les droits de l’enfant influencent l’accès à la santé et sa promotion. Dans une perspective émancipatoire, différents contextes seront mobilisés afin d’identifier les enjeux de ces thématiques aussi bien à travers le monde que dans le contexte suisse ou genevois, sensibilisant les enfants à leurs droits de manière transversale.

L’organisation de ce camps sera mise en place en collaboration avec le Centre Interfacultaire en Droits de l’Enfant de l’Université de Genève.

 

 

 

Si vos enfants ont entre 10 et 12 ans, ils seront les bienvenus à la Fondation Brocher (Possibilités d'inscriptions à la journée seulement)

 

 

 

La prochaine édition des ateliers d'éveil scientifique aura lieu du 4 au 15 juillet 2022 (inscriptions dès mars 2022).

Pour toute question ou demande presse, merci de contacter le 022 751 93 93

Quelques exemples de thèmes abordés : 

 « Manger juste »

Il est possible de s’alimenter de manières très diverses tout en restant en bonne santé. Et pourtant, il semble exister une sorte de « guerre culturelle » entre les différentes personnes persuadées de détenir « la bonne façon de manger ». Alors que les traditions culinaires ne représentent plus qu’une voix parmi d’autres, qui doit nous dire comment manger, et sur quelles bases choisissons-nous notre nourriture ? Inviter des enfants à réfléchir à ce sujet en compagnie de chercheurs en bioéthique les aidera à trouver quelques pistes pour répondre à ces questions, mais surtout à accroître leur curiosité et à apprendre à se questionner à long terme sur ce sujet qui restera complexe et pertinent.

« Engagements de la société dans la santé des personnes »

La santé est biologique, psychologique et sociale… Quelle complexité ! De plus, elle dépend de nous, mais aussi des autres, de notre environnement. Les enfants seront invités à imaginer des réponses individuelles et collectives à des problématiques de santé fréquemment rencontrées dans nos pays. Ils pourront élaborer des pistes et leurs limites quant à l’implication de communautés, de groupes de citoyens, de responsables politiques, de groupes de soignants ou d’associations de malades dans la santé « individuelle ». Est-ce juste ? Est-ce équitable ? Est-ce dangereux ? Est-ce éthique ?

« L’humain "augmenté" : technique, éthique, limites… »

Il est toujours possible d’utiliser des innovations techniques, développées, à l’origine, pour pallier un handicap, mais détournées, in fine, pour améliorer l’Humain. Quelles en sont les possibilités actuelles ou en cours de concrétisation ? Quelles questions éthiques cela pose-t-il ? Quelles limites devrons-nous mettre en place, et comment ?
Par exemple : si un vélo nous permet d’aller plus vite qu’en course à pied, c’est bien grâce à la technologie, basique, visible, et externe, en ce cas. Mais si des modifications de notre biologie ou des prothèses permettent à certains de devenir différents des autres humains, et ce, de manière exclusive, cachée, en procurant quelque avantage massif dans une direction donnée… Quels problèmes cela soulève-t-il, d’un point de vue éthique ?